Bérénice Baiamonte psycho-praticienne psychologue psychothérapeute psychothérapie Grenoble

La thérapie ICV

L’intégration du cycle de la vie (ICV) ou The Lifespan Integration

L’ICV est une psychothérapie corporelle développée au début des années 2000 par Peggy Pace, psychothérapeute Américaine. Elle repose sur la capacité corps-esprit à se guérir lui-même.

 

Cette thérapie se base sur la compréhension par le cerveau (neuroscience), du trauma et de la mémoire implicite. La mémoire implicite n’est pas consciente, elle s’intègre dans notre quotidien, à l’inverse de la mémoire explicite qui peut émerger du conscient de l’individu et qui peut être exprimée par le langage.

Cette mémoire implicite reste stockée dans une partie du cerveau, sans que cela soit conscient. Mais le cerveau fonctionne comme si elle était toujours présente et qu’il fallait se défendre face à des situations adverses qui se sont produites dans le passé. Ces reviviscences passent par le corps et les mémoires traumatiques : anesthésie sensorielle ou émotionnelle, résurgences intrusives etc. Toutes ces réactions ne sont évidemment plus adaptées au temps présent.

 

L’intégration du cycle de la vie permet de réintégrer ces mémoires pour les replacer dans le bon espace-temps, afin qu’elles n’aient plus la nécessité de mettre en place des mécanismes inadaptés au temps présent.

La thérapie ICV, pour qui ? Pour quoi ?

  • Les adultes
  • Les adolescents
  • Les enfants en collaboration avec leurs parents

 

Cette psychothérapie semble particulièrement adaptée dans le traitement des traumatismes, même précoces, des troubles anxieux et dépressifs, du comportement alimentaire, addictions… Des difficultés de régulation des émotions, des troubles dissociatifs altérants des fonctions normalement intégrées comme la mémoire, la conscience, l’identité et des difficultés relevant de l’attachement (voir la théorie de l’attachement, lien mère/enfant/environnemental). 

Déroulement d’une séance ICV

L’outil principal utilisé en ICV est l'utilisation d'une "ligne du temps". Il s'agit d'établir une liste d'événements, de souvenirs de la vie du patient, dans l’ordre chronologique. Ces souvenirs sont un ensemble de deux ou trois mots. Cette liste est créée en collaboration avec le thérapeute, en séance, ou en individuel après avoir reçu les instructions du thérapeute. Toute séance en ICV, quel que soit son objectif et le protocole choisit par le thérapeute (il en existe plusieurs), va être constituée d’un ensemble de répétitions de cette ligne du temps, du passé vers le présent.

 

Par exemple, pour traiter un souvenir traumatique, nous allons partir de cet événement allant du traumatisme jusqu’au présent, et par la répétition d’une quinzaine de souvenirs, représentant la période entre le traumatisme et le présent.

Pour des évènements qui se sont produits pendant l’enfance et d’autres à l’âge adultes, nous partiront des premières années de vie.

Pour une naissance difficile, de la naissance au présent etc.

 

Pendant les premières répétitions de la ligne du temps, vous allez ressentir une certaine activation ou au contraire, un certain figement, qui vont atteindre un point culminant et qui vont s’apaiser au fil des répétitions pour devenir beaucoup plus calme. Vous ne quitterez jamais une séance en état d’activation intense.

 

La découverte de Peggy Pace n’est pas seulement l’utilisation de la ligne du temps pour favoriser l’intégration des souvenirs traumatiques, mais son application aux expériences préverbales précoces et aux expériences d’insécurité de l’attachement. On va favoriser en ICV la réparation de l’attachement car cette sécurité de l’attachement est source de résilience.

 

Nous pouvons observer de nombreux changements lors d’une thérapie ICV, comme plus de bienveillance envers soit même, meilleure régulation des émotions, meilleure estime de soi, tranquillité de l’esprit, prise de recul, prise de décision plus bénéfique pour soi et son entourage, résilience… Attention, je tiens à préciser que ces changements ne sont pas toujours immédiats et qu’ils viennent s’inscrire dans un parcours thérapeutique adapté à chacun.

 

Cette psychothérapie n’est pas une thérapie brève, elle s’inscrit le plus souvent dans un parcours thérapeutique propre à chacun et dont la réussite se porte aussi bien dans les répétitions de la ligne du temps lors de chaque séance mais aussi, dans la répétition des séances dans le temps.

Si vous êtes intéressée par cette psychothérapie, n’hésitez pas à prendre rendez-vous « thérapie ICV », nous pourrons en parler lors de la première séance.

Tarif de la consultation : 60€ Durée : 1h

*Facilité de paiement pour les petits revenus : 50€ pour 1h

Des questions?

Pour d’avantage de renseignements, n’hésitez pas à me contacter.

  • Berenice 1
    Bérénice Baiamonte

    Psychopraticienne

Mes coordonnées

Adresse du cabinet:

3 Avenue Rhin et Danube 38100 Grenoble

Contact par téléphone: 06 38 03 43 22

Par mail: contact@psychotherapiegrenoble.fr

Sur rendez-vous selon les horaires de consultation.